Soixante-et-unième jour – un furtif du tonnerre!

Publié le par Lulu de la Lune

C'est épouvantable! Depuis deux jours, on ne peut plus dormir! La Lune, symbole de la tranquillité par excellence (avec la Mer du même nom par exemple) est devenue la banlieue future de Notre-Dame des Landes!
Et tout ça à cause de l'aliène Blingue-Blingue! Je savais bien qu'il nous réserverait des embrouilles un jour, mais je ne pensais pas que ce serait si rapide.

Voilà ce qui s'est passé:

comme vous vous en souvenez, parfumé lecteur, après l'épisode de l'arrivée sur la Lune de Carla l'ancien, propriétaire de la Terre et la polémique avec Blingue-Blingue (voir L’artichaut légal), celui-ci avait décidé de créer un cabinet juridique et, en conséquence, était parti cultiver un champ d' artichauts dans le fond de la serre. Sa récolte récoltée (le climat de la Lune convient aux artichauts), il avait tout balancé dans le baquet de Ferdinando (vous vous souvenez que notre merveilleux camarade agent de la Petite île Formidable des Caraïbes pratique l'honorable métier de jardinier free-lance en couverture, et qu'une cargaison d'artichauts dans son baquet paraîtrait, par conséquent, très normale). Blingue-Blingue avait donc emprunté son baquet à Ferdinando et, dans une confusion propre à cet inénarrable aliène, s'était lui-même déguisé en taupe. Et il avait foncé vers la Terre pour trouver des clients.

Et bien, figurez-vous que, aussi surprenant que cela paraisse, IL EN AVAIT TROUVÉ UN, ET DE TAILLE!

LA GRANDE PUISSANCE NORTUAIRE, ELLE-MÊME!

Séduite par son bagout (il vendrait n'importe quoi, Blingue-Blingue, il serait même capable de se faire réélire sur un astéroïde mineur peuplé de pêcheurs à la ligne qu'il aurait déjà entourloupés une fois), la Grande Puissance Nortuaire avait confié au fumeux aliène le développement d'un avion du feu de dieu mais un peu trop bruyant, en le chargeant de trouver des mécaniciens, aliènes si besoin est, pour lui donner enfin sa furtivité (qu'on attendait toujours, comme l'arlésienne, Godot, ou un dirigeant capable de tout révolutionner et remettre la Terre sur des rails raisonnables) promise dans l'artichaut signé par les parties.

Blingue-Blingue leur avait soutiré une somme astronomique (mais c'est normal, pour un aliène), ce dont ils ont l'habitude, puisque c'est une tradition, chez eux, de surfacturer en particulier tout ce qui est lié à l'armement, comme les cuvettes de chiottes des porte-avions, mais ça doit être pour pouvoir supporter des bombardements.

L'aliène roublard leur avait dit qu'il connaissait un garage très bien sur la Lune, qui pourrait faire ces réparations. Il leur avait montré une photo de mon pavillon de banlieue lunaire avec la porte du garage ouverte, sur laquelle il avait fait un photomontage, en rajoutant un grand panneau:

GARAGE DE LA TRANQUILLITÉ, VIDANGE, GRAISSAGE, TRAVAIL SOIGNÉ

C'était sûrement le nom qui avait dû les persuader, épuisés qu'ils étaient par le bruit et les oreilles en feu à force de mettre des bouchons (outre leur habitude d'écouter aux portes – voir Mais faites-la taire!). De mon côté, ça ne me gênait pas qu'il utilise le garage, parce que je mets en général ma bicyclette devant la porte (il n'y a pas de voleur sur la Lune, et il pleut rarement).

Mais le voisinage était devenu l'ENFER SUR LUNE car Blingue-Blingue faisait voler l'avion deci-delà, pour justifier ses honoraires, sachant bien que les télescopes bigbrotheriens de la Grande Puissance Nortuaire le surveillaient jour et nuit.

Et puis un jour, alors que je faisais visiter mon domaine à un essaim de charmantes petites abeilles aliènes intéressées par l'achat de la Terre (je continue à vouloir assouvir ma terrible vengeance – voir Une idée formidable!) et que je demandai à Blingue-Blingue de déplacer son tas de ferrailles, nous vîmes avec stupéfaction l'essaim aliène soulever délicatement le JSF (le Jobardier Super Foireux, comme dit Carla le jeune) et le déplacer dix mètres plus loin. Sans aucun bruit, évidemment.

LA SOLUTION ÉTAIT LÀ!

Il eut suffit que ces élégantes abeilles portassent sans bruit cet infâme amas de tôles anabolisé pour régler le problème! On était sauvés!

Blingue-Blingue proposa alors à cette voletante compagnie de signer un artichaut de prestation de services de transport, et de repartir avec l'avion vers la Terre.

Mais c'est affreux comme les choses sont compliquées: les abeilles aliènes, qui avaient déplacé l'avion sans y penser, avaient détesté son odeur de kerozene, au point qu'elles avaient toutes vomi dans un dé à coudre qui traînait par là (il faudra penser à le nettoyer avant que quelqu'un ne s'en serve).

Jamais elles ne soulèveraient à nouveau ce truc immonde, ajoutèrent-elles, à moins que...

… à moins que ????

À MOINS QU'ON L'ENDUISE DE CHOCOLAT, POUR COUVRIR L'ODEUR! (elles sont gourmandes, les coquines...)

Blingue-Blingue esquissa alors un sourire: «rien de plus simple!» assura-t-il. La Grande Puissance Nortuaire n'a-t-elle pas un allié qui est le roi du chocolat? Alors il sauta à nouveau dans le baquet de Ferdinando et plongea vers la Terre en chantant...

(Cette vie m'épuise. Vraiment. Je ne sais pas si je vais tenir longtemps. Moi qui croyait être tranquille sur la Lune, c'est complètement raté...)

Bon, la suite, à demain,

VOUS POUVEZ LAISSER UN COMMENTAIRE, IL SERA LU ATTENTIVEMENT PAR ANASTASIE, NOTRE FONCTIONNAIRE LA PLUS ZÉLÉE

Soixante-et-unième jour – un furtif du tonnerre!

Commenter cet article

Lulu de la Lune 31/10/2014 02:49

Patience, patience, on attend que le mistral souffle un peu plus fort... (et merci pour le lien, distingué linguiste)

Lanturelu tûtû 30/10/2014 19:08

Flupk!
ci-en-dessous et de les couvertures, le lien :
http://www.huffingtonpost.fr/2014/10/30/disque-phaistos-deux-linguistes-decrypte-un-plus-grands-mysteres-grece-antique_n_6073620.html?utm_hp_ref=France
Grumpf...

Lanturelu tûtû 30/10/2014 19:06

Saperlipopristi sabre de bois tonnerre de Brest et mille Boustrophédon !
Bonjour Lulu et Anastasie,
je ne peux résister à "copier-coller" le lien ci-après, une édition spéciale de La Limace peut-être (le huffington post l' ex femme de D.S.K, Anne Sinclair) et ses pire sauterelles.
Salutations accortes.
Cité du Ponant.

...] Il dure fort fort lointain le soixante-et-unième jour "On the Moon".] /Tchou.

Archibald Haddock 29/10/2014 19:27

De Brest. De Brest le tonnerre !

Kakapo striggop 29/10/2014 19:25

Ouiiiiiiiiin un commentaire de 103 caractères a été envoyé à 23 années Lumière...
Hugh Anastasie et Lulu de la Lune ☼
Du Grand Ouest Breizh.